L’OSTEOPATHIE POUR LES NOURRISSONS

Dans un laps de temps court, le foetus subit les contractions de l’utérus qui vont l’aider à se frayer un passage dans la filière maternelle, tout juste adaptée à ses dimensions. Dans le même temps il va devoir passer d’un environnement aquatique à un environnement aérien.

Contraintes successives

Ces contraintes successives sont habituellement bien supportées par l’enfant, dont le crâne va voir ses os se superposer afin de rétrécir son diamètre. les épaules vont être comprimées latéralement. L’organisme du bébé sait, suite à la naissance, comment retourner vers un équilibre de sa structure : les cartilages se décompriment, le crâne reprend sa forme normale, la thorax se déploie grâce aux effets combinés de la respiration, de la succion, des cris.

Contraintes trop importantes

Mais parfois, les contraintes ont été trop importantes : le corps du bébé n’arrive alors pas à se remettre rapidement de cet état de compression. Cela peut lui causer des gènes, qui vont s’exprimer par différents troubles (une nervosité anormale, des régurgitations,des troubles du someil…)

Cela se voit le plus souvent lors d’accouchements longs (plus de 12h de travail), d’accouchements déclenchés, de césarienne, de présentation par le siège, l’épaule, la face, en cas de malposition du foetus dans l’utérus. Et les troubles dépendent de la zone du corps comprimée : crâne, du bassin, du thorax, de la colonne vertébrale. Les viscères (poumons, foie, estomac, intestins…) peuvent également avoir été contraints et peuvent causer des troubles digestifs ou respiratoires et le diaphragme peut être limité dans son amplitude.

Indications chez les nourrissons

Mais parfois, les contraintes ont été trop importantes : le corps du bébé n’arrive alors pas à se remettre rapidement de cet état de compression. Cela peut lui causer des gènes, qui vont s’exprimer par différents troubles (une nervosité anormale, des régurgitations,des troubles du someil…)

  • nervosité, pleurs incessants
  • difficulté d’endormissement, troubles du sommeil
  • la tête toujours tournée du même côté (torticolis congénital)
  • déformation du crâne (arrière du crâne aplatit, tête en « pain de sucre »)
  • difficulté à la tétée, déficite de succion
  • régurgitations importantes sans allergie diagnostiquée
  • coliques (l’enfant semble se tordre de douleur)
  • respiration bruyante et otites, rhinites ou bronchites à répétition
  • strabisme